Réflexologie plantaire occidentale pour tous

Saint Julien de Lampon – 24370

Souffrez-vous de crampes ?

Que vous soyez sportif ou pas, vous avez sans doute déjà souffert au moins une fois de douleurs intenses et de tiraillement dus à l’enraidissement d’un muscle.

Mais, qu’est-ce qu’une crampe au juste ? C’est une contraction musculaire spasmodique douloureuse qui peut être causée par une insuffisance de l’apport sanguin aux muscles, l’utilisation excessive d’un muscle, la déshydratation, une blessure, le maintien prolongé d’une position donnée ou un faible taux de potassium dans le sang.
Elle concerne bien souvent les muscles des membres inférieurs. Bien que passagère dans la plupart des cas, sa durée est variable et généralement brève.

Lorsque la crampe survient, elle est généralement visible et palpable et cesse en général lors de l’élongation du muscle.

Une crampe peut survenir de façon inopinée ou être déclenchée par une contraction musculaire à l’occasion d’un effort comportant un raccourcissement musculaire. La survenue de crampes musculaires est en général un phénomène bénin, survenant au repos (notamment la nuit, touchant fréquemment les muscles de la jambe) ou à l’effort.

De nombreux facteurs sont connus pour favoriser la survenue de crampes musculaires : la prise de la pilule durant la grossesse, les états de déshydratation (coups de chaleur, vomissements, diarrhée), la dialyse de l’insuffisance rénale chronique (perte d’eau et de sels minéraux), l’abus d’excitants (café, thé), les drogues, le froid.

Les crampes de chaleur, quant à elles, bien connues de nos amis sportifs, surviennent à la suite d’une transpiration abondante. La perte de sel dans la sueur cause une carence qui entraîne des contractions douloureuses des muscles, en particulier de ceux qui ont servi durant un effort. Ces crampes ne se manifestent qu’après coup, quand la personne se repose, et elles disparaissent habituellement avec l’ingestion de liquides salés.

Dans la plupart des cas, aucun traitement n’est justifié lorsque la crampe survient ; il est conseillé d’étirer le muscle douloureux (l’exemple type est celui d’une crampe au mollet : tirer progressivement les orteils et le pied vers soi). Parfois, une supplémentation en magnésium, idéalement l’eau de quinton (plasma d’eau de mer riche en vitamines et en oligoéléments), peut s’avérer utile.

Pour éviter les crampes, notamment chez les sportifs, il est essentiel d’avoir une bonne hydratation avant, pendant et après l’effort De même, l’échauffement avant la séance d’entraînement et des étirements efficaces après l’effort sont importants.

A titre préventif mais aussi curatif, la réflexologie plantaire va soulager les personnes sujettes aux crampes en favorisant la relaxation et la récupération par le drainage, la stimulation du foie et des reins par exemple.

D’autres crampes peuvent malheureusement être un symptôme d’une maladie sous-jacente en raison de leurs fréquences, de leur localisation ou de leurs durées exceptionnellement longues : les maladies neurologiques touchant les nerfs périphériques telles que la tétanie, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, l’atteinte nerveuse suite à la prise de certains médicaments, d’alcool ou à l’exposition à certains toxiques, certaines maladies hormonales telles que la maladie d’Addison, le diabète, certains troubles sanguins comme des anomalies du potassium, du magnésium, du calcium ou du phosphore, certaines maladies cardiovasculaires comme la cardiopathie, les varices des membres inférieurs, artérites, maladie de Raynaud, les causes infectieuses : maladies virales (grippe), tétanos.

Dans de tels cas, une consultation avec le médecin généraliste s’avère nécessaire ; s’il soupçonne l’existence d’une maladie sous-jacente responsable des crampes musculaires, il fera pratiquer des explorations biologiques et/ou radiologiques.

Prendre contact

Marie Hoquet

Lieu-Dit La Tourette
Saint Julien de Lampon (24370)

Me suivre

M'envoyer un email

11 + 4 =

Pin It on Pinterest

Share This